Voici un article pour savoir tout ce qu’il faut sur le bivouac en France. Nous allons aborder les points suivants :

  • la différence entre bivouac et camping sauvage + la législation française
  • Les 7 bonnes pratiques du bivouac en France
  • Les arguments face aux principales craintes au bivouac
  • Les alternatives au bivouac
  • Le bivouac dans les Parcs Nationaux et Régionaux de France
  • Comment trouver un bon bivouac grâce aux cartes de CartoCyclo
Le-Bivouac-en-France-CartoCyclo

La législation du bivouac en France

Premièrement, définissons clairement bivouac et camping sauvage:

  • Le camping sauvage est pratiqué principalement par des personnes en véhicule motorisé qui décident de garer leur véhicule et/ou installer leur tente à proximité de la civilisation (parking, aire de repos, etc.) pour une ou plusieurs nuits. Le dispositif peut être imposant (groupe de plusieurs voitures ou tentes, grandes tentes, etc.)
  • Le bivouac est généralement pratiqué par des randonneurs (à pied, vélo, etc.) en itinérance qui installent une tente (qui ne permet pas la station debout) à l’écart de la civilisation pour passer la nuit et repartir le lendemain matin. Le dispositif est généralement minimaliste, puisqu’il doit être porté.

Légalement, bivouac et camping sauvage sont autorisés partout où il ne sont pas interdit, avec l’accord du propriétaire du terrain.

décret n° 2015-1783 du 28 décembre 2015
artricles r111-32, r111-33, r111-34

Où est-il spécifiquement interdit ?

  • Sur les routes et voies publiques.
  • Dans les sites classés, inscrits ou protégés.
  • À moins de 500 mètres d’un monument historique classé ou inscrit.
  • Dans les réserves naturelles.
  • Sur les rivages de la mer.
  • À moins de 200 mètres des points d’eau utilisés pour la consommation
  • Lorsqu’un affichage municipal le mentionne (en mairie + aux points d’accès de la zone interdite).

Les 7 bonnes pratiques du bivouac en France

  1. Respecter la législation: ne pas bivouaquer où c’est interdit.
  2. Ne planter la tente que pour la nuit: l’usage veut que ce soit entre le coucher et le lever du soleil, ou entre 19h et 9h, et respecter la tranquillité des lieux.
  3. « Demander la permission au propriétaire » est souvent impossible dans la pratique. Si le lieu de bivouac est potentiellement visible d’une habitation, demander aux habitants (qui dans la plupart des cas vous encourageront à vous y installer). Si le lieu de bivouac est bien caché, il y a peu de chance qu’on vienne vous demander des comptes.
  4. Si un promeneur vous surprend, sortez de la tente et engagez la conversation: vous le rassurerez sur vos intentions et passerez aussi une meilleure nuit.
  5. S’éloigner de la civilisation un maximum pour être sûr de ne pas être dérangé.
  6. Toujours vérifier qu’il ne s’agit pas d’un lieu d’aisances ou de rassemblement festif (tas de papier toilette, bouteilles et canettes vides, trace d’un feu de camp, etc.).
  7. Respecter les lieux: emporter ses déchets avec soi (papier toilette inclu), enfouir ses excréments, ne pas arracher la végétation, ne pas planter la tente sur des jeunes pousses en milieu sensible, etc.

Les arguments face aux principales craintes au bivouac

Nous allons évoquer dans cette partie les 3 principales craintes rencontrées. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les partager avec nous en commentaires et nous essaierons de vous trouver les bons contre-arguments!

Peur de se faire arrêter par la police

Il suffit de ne pas bivouaquer lorsque c’est spécifiquement interdit; de s’éloigner suffisamment des routes et d’être bien caché pour ne pas risquer d’être dérangé en pleine nuit.

Pour la petite anecdote, nous avons même demandé à des policiers un endroit pour bivouaquer. Ils ont été très sympas et nous ont indiqué un grand parc public avec toutes les commodités.

Peur de se faire agresser, violer, tuer dans son sommeil

Plus on s’éloigne de la civilisation, moins ce risque existe (les agresseurs et psychopathes ne trouvent pas leurs victimes au fond d’un bois ou dans un pré non visible depuis la route).

Un petit secret: Les gens sont comme vous et nous… sympas 😉 En plus de 300 bivouacs en France, nous n’avons jamais été abordé « violament » par quelqu’un.

Peur des animaux

Les visites nocturnes animales les plus courantes sont les chevreuils, renards et sangliers, habituellement inoffensifs. En cas de rencontre nocturne, la lumière de la lampe de poche devrait les faire fuir. Ils auront probablement plus de peur de vous que l’inverse.

Les alternatives au bivouac

Quand on ne trouve pas de bivouac, il est toujours possible de demander conseil aux villageois. Ils connaissent les bons coins, et cela permet souvent d’avoir d’intéressantes discussions, sans compter que cela peut déboucher sur la proposition d’utiliser leur propre jardin ou terrain (douche et conversation en option).

En cas d’intempéries violentes, vous pouvez aussi vous adresser à la mairie, police locale, gendarmerie, ou aux pompiers. Ils peuvent proposer l’utilisation de leurs locaux pour assurer votre sécurité.

Pour prendre une bonne douche, profiter d’une journée de repos ou de visite sans les vélos, vous pouvez également aller dans un camping municipal. Il sera plus économique qu’un B&B, qu’un gîte ou qu’un hotel et un camping privé. Comptez entre 2 euros dans les villages les plus reculés et la vingtaine d’euros dans les zones plus touristiques.

En dernier lieu, il y a le réseau Warmshowers qui met en relation cyclistes voyageurs et hébergeurs à titre gratuit (c’est le karma qui régale). Le réseau est mondial, basé sur l’échange d’expérience et bien développé en France.

Le bivouac dans les parcs nationaux et régionaux

Dans les Parcs Nationaux

La réglementation diffère selon le Parc et est illustrée par des pictogrammes d’information et d’interdiction.

Les Parcs sont constitués de zones « cœur de parc » et de zones « d’adhésion » moins restrictives. La réglementation s’applique généralement à la zone « cœur de parc ».

Le bivouac est autorisé (sous conditions)

Parc National des Cévennes

Le bivouac est toléré:

  • à proximité des maisons d’habitation avec l’accord du propriétaire.
  • Le long des itinéraires balisés de Grande Randonnée (GR, GRP) à 50 mètres maximum de part et d’autre de la voie, entre 19h et 9h le lendemain matin (sauf tronçons sensibles avec pancarte), pour les randonneurs non motorisés avec une tente ne permettant pas la station debout ou sans tente.

Parc National des Forêts de Champagne et Bourgogne

Le bivouac est autorisé entre 1 heure avant le coucher et 1 heure après le lever du soleil à proximité des voies et sentiers, pour une seule nuit et avec une tente ne permettant pas la station debout ou sans tente.

Le bivouac est autorisé (sous condition difficilement réalisables en cyclo-itinérance)

Parc National des Écrins

Le bivouac est toléré de 19h à 9h à plus d’une heure de marche des accès routiers et des limites du Parc, avec une tente de petite dimension ne permettant pas la station debout. La pratique du VTT y est interdite.

Parc National du Mercantour

Le bivouac est toléré entre 19h et 9h, à plus d’une heure de marche à l’intérieur des limites du cœur du Parc ou du dernier accès automobile. Le VTT n’est autorisé que sur certaines pistes spécifiques.

Parc National de la Vanoise

Le bivouac est toléré uniquement à proximité immédiate de certains refuges en période de gardiennage (été). Il est interdit partout ailleurs. La pratique du VTT est interdite sauf sur certaines pistes indiquées.

Parc National des Pyrénées

Le bivouac est toléré de 19h à 9h, à plus d’une heure de marche à l’intérieur des limites du Parc ou du dernier accès automobile. La pratique du VTT est interdite sauf sur certaines pistes indiquées.

Bivouac interdit

Le bivouac est strictement interdit dans:

  • le Parc National des Calanques
  • le Parc National de Port-Cros

Dans les Parcs Naturels Régionaux

Le bivouac est autorisé (sous conditions)

Parc Naturel Régional de la Chartreuse

Le bivouac est toléré entre le coucher et le lever du soleil.

Parc Naturel Régional de Loire-Anjou-Touraine

Le bivouac est toléré entre le coucher et le lever du soleil.

Parc Naturel Régional Oise – Pays de France

Le bivouac est toléré avec l’autorisation préalable du propriétaire ou du gestionnaire (Office National des Forêts).

Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur

Le bivouac est toléré entre le coucher et le lever du soleil avec l’autorisation préalable du propriétaire. Le feu est interdit en forêt.

Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes

Le bivouac est toléré autour des refuges et le long des GR.

Parc Naturel Régional du Vercors

Le bivouac est toléré entre 17h et 9h.

Parc Naturel Régional du Verdon

Le bivouac est toléré sur autorisation préalable du propriétaire, sauf sur les berges des lacs et dans les gorges où il est totalement interdit.

Le bivouac est autorisé (sous condition difficilement réalisables en cyclo-itinérance)

Parc Naturel Régional d’Armorique

Le bivouac est très réglementé: de nombreuses zones sont interdites (dont le rivage). Il est recommandé de se renseigner en mairie. Les feux de camp sont formellement interdits du 15 mars au 30 septembre dans les bois, plantations, forêts ou landes (et dans un rayon de 200 mètres).

Parc Naturel Régional du Luberon

Le bivouac est interdit entre le 1er juillet et le 15 septembre. Il est autorisé le reste du temps avec l’accord du propriétaire.

Parc Naturel Régional du Queyras

Le bivouac est toléré entre le coucher et le lever du soleil à plus d’une heure (à pied) des habitations, mais totalement interdit dans la réserve naturelle nationale de Ristolas Mont Viso.

Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne

Le bivouac est toléré entre 20h et 8h, sauf sur les pentes ou sommets des volcans d’Auvergne, où il est totalement interdit.

Bivouac interdit

Le bivouac est strictement interdit dans:

  • le Parc Naturel Régional de Camargue
  • le Parc Naturel Régional de Corse
  • le Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient
  • le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan
  • le Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse
  • le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne
  • le Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bassin
  • le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche
  • le Parc Naturel Régional du Morvan
  • le Parc Naturel Régional du Vexin français
  • le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord

Sans règlementation spécifique

Dans les parcs suivants, la législation française (voir au début de cet article) s’applique sur tout le territoire du parc.

  • le Parc Naturel Régional des Alpilles
  • le Parc Naturel Régional des Baronnies provençales
  • le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée
  • le Parc Naturel Régional Périgord-Limousin
  • le Parc Naturel Régional du Perche
  • le Parc Naturel Régional de la Montagne de Reims
  • le Parc Naturel Régional du Millevaches en Limousin
  • le Parc Naturel Régional du Massif des Bauges
  • le Parc Naturel Régional Normandie-Maine
  • le Parc Naturel Régional du Livradois-Forez
  • le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc
  • le Parc Naturel Régional des Grands Causses
  • le Parc Naturel Régional du Gâtinais français
  • le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine normande
  • le Parc Naturel Régional de Brenne
  • le Parc Naturel Régional de la Brière
  • le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges
  • le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy
  • le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut
  • le Parc Naturel Régional des Ardennes
  • le Parc Naturel Régional de l’Avesnois
  • le Parc Naturel Régional Caps et marais d’Opale
  • le Parc Naturel Régional du Haut-Jura
  • le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises
  • le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin
  • le Parc Naturel Régional du Pilat
  • le Parc Naturel Régional de la Lorraine
  • le Parc Naturel Régional de la Sainte Beaume
  • le Parc Naturel Régional de l’Aubrac
  • le Parc Naturel Régional du Medoc

Comment trouver un bon bivouac grâce aux cartes de CartoCyclo

Voici quelques bons plans bivouacs que vous pouvez aisément retrouver sur nos cartes. Si vous en avez d’autres, faites-le nous savoir en commentaires !

Bons plans bivouac

Une dernière petite astuce pour repérer des coins à bivouacs sur nos cartes:

Repérez les sentiers qui partent des routes locales. S’ils passent par un pré ou une forêt, et si le relief n’est pas trop accidenté, il y a de fortes chances pour trouver un bivouac très tranquille pour la nuit 😉

Amusez-vous maintenant à trouver des spots sur cette carte et dites le nous en commentaires !

Jetez également un œil sur la légende de nos cartes consultable ici. Cela pourra vous aider à comprendre tous les pictogrammes et le fond de carte.

Canal des 2 Mers - Extrait de l'Atlas
Canal des 2 Mers – Extrait de l’Atlas