Entre deux gorges, nous vous proposons de découvrir la côte roannaise au fil des gorges de la Loire, les montagnes du Bourbonnais et un patrimoine médiéval dans son écrin naturel.

Vous retrouverez ce tronçon sur les itinéraires suivants:

Description du tronçon: Du Roannais aux portes des Volcans d’Auvergne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • En quittant la vallée du Lignon, c’est vers les Gorges de la Loire que vous vous dirigez…
  • Mais avant cela, vous aurez la chance de découvrir le magnifique prieuré clunisien de Pommiers, incroyablement bien conservé, et traversé de porte en porte par une paisible ruelle pavée.
  • Après Saint-Georges-de-Baroille, traversez la Loire sur le Viaduc de Chessieux (aussi appelé Pont du Tacot) et récupérez la D56 sur l’autre rive; vous êtes sur la route des Gorges de la Loire.
  • Entre Saint-Jodard et Saint-Priest-La-Roche, une surprise vous attend: le Château de La Roche, construit… au milieu de la Loire! Il peut être visité (l’entrée est payante) ou simplement l’occasion de faire une pause en profitant des tables de pique-nique et toilettes publiques.
  • Profitez de la vue sur le Roannais qui s’offre face à vous, puis empruntez le Pont de Presles pour repasser sur l’autre rive, en direction de Bully.
  • C’est une sympathique petite route qui vous emmènera jusque Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire, petit Village de Caractère à la densité patrimoniale impressionnante: donjon, églises, manoirs, sans compter la vue sur la Loire! S’il y a tant à voir, c’est qu’il y a peu encore, il s’agissait de deux villages distincts.
  • Après Villemontais, « attention, ça grimpe »… Nous vous proposons de rallier Chérier par l’ancienne Route Napoléon, dont le premier kilomètre n’est pas bitumé et grimpe assez fort. Mais vous pourriez aussi décider de prendre la D 53 (attention au trafic) puis la petite route goudronnée de Chérier. À vous de voir!
  • Vous aurez au total une ascension de 18 kilomètre jusqu’au col de la Loge des Gardes. Une petite pause pour voir de plus près la Chapelle Notre-Dame de la Salette, perchée sur sa butte, sera la bienvenue pour reprendre votre souffle au plus dur de l’ascension. En échange, vous pourrez profiter de la tranquillité des petites routes et du paysage vallonné du Roannais.
  • Vous voilà au Col de la Loge des Gardes, le point culminant de ce tronçon à 1077 mètres d’altitude. Vous entrez également dans les Montagnes Bourbonnaises, dont vous découvrirez le relief légèrement vallonné entre Laprugne et le Col de la Plantade.
  • Bienvenue dans le Puy-de-Dôme, pour de la descente, principalement le long de la Crédogne, jusqu’à la Cité de Caractère de Châteldon.
    Mais restez attentif pour ne rien rater: avant de bifurquer sur la D 85 vers la droite, prenez sur votre gauche pour voir les ruines de l’Abbaye cistercienne de Montpeyroux, dont une aile a été reconvertie en château.
  • En arrivant à Châteldon, vous ne pouvez pas louper le château perché sur sa butte. Châteldon est un bourg castral du Moyen-âge dont plusieurs maisons à pans de bois ont résisté au temps, mais est également connu pour son eau minérale gazeuse!
  • Un peu plus loin, vous passerez devant l’ancien prieuré clunisien de Ris.
  • Après avoir rejoint très brièvement l’itinéraire de la V70: Véloroute de la Regordane, vous pourrez voir au bord de la D 59 le Château de Maulmont, qui faisait autrefois partie du Domaine Royal de Randan, que vous atteindrez 7 kilomètres plus loin (l’entrée au domaine est payante).
  • Prochaine étape: Aigueperse. Si vous aimez voir au loin, n’hésitez pas à d’abord grimper sur la butte de Montpensier pour avoir une vue plongeante sur la plaine d’Aigueperse, mais aussi la Limagne, la chaine des Puys, le Livradois-Forez et le Bourbonnais!
  • À Aigueperse, jetez un œil à la Chapelle Saint-Louis. Elle appartenait au château aujourd’hui disparu, mais un petit parc avec des bancs vous permettra d’y flâner un instant…
  • Après Vensat, si vous n’avez pas pu visiter le domaine royal de Randan, le château de Villemont vous offre l’opportunité de vous rattraper (les ruines sont visibles depuis l’extérieur). Un peu plus loin, vous verrez sur votre gauche un château et une chapelle en ruine, le long de l’Andelot.
  • Un dernier petit col vous attend (à 570 mètres d’altitude), avant de descendre vers le val de Sioule et Ébreuil. Le pont sur la Sioule juste avant l’entrée dans la ville vous donne un aperçu de ce que cette Cité de Caractère a à vous offrir: l’abbatiale, les Halles, les petites ruelles… Profitez-en pour prendre des forces pour le tronçon suivant, qui entrera dans le vif du sujet: les Gorges de la Sioule

Détails et profil topographique

    • Longueur: 184 km
    • Difficulté du tronçon: Intermédiaire
    • Altitude minimale: 262 m
    • Altitude maximale: 1077 m (Col de la Loge des Gardes)
    • Points d’intérêt à voir: prieuré clunisien de Pommiers, Viaduc de Chessieux, Gorges de la Loire, Château de La Roche, Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire, col de la Loge des Gardes, Chapelle Notre-Dame de la Salette, Montagnes Bourbonnaises, Châteldon, Abbaye cistercienne de Montpeyroux,ancien prieuré clunisien de Ris, Château de Maulmont, Domaine Royal de Randan, butte de Montpensier, Chapelle Saint-Louis, château de Villemont, Ébreuil
    • Boën-sur-Lignon => Ébreuil:
      • 1 col de Catégorie 1
      • 3 cols de Catégorie 3
    • Ébreuil => Boën-sur-Lignon:
      • 1 col de Catégorie 1
      • 1 col de Catégorie 2
      • 1 col de Catégorie 3
    • Durée approximative recommandée: 3 à 4 jours

Profil topographique: La Volcanique, de Boën-sur-Lignon à Ébreuil